You are here

Deuxième évaluation mondiale de l’océan

Évaluation mondiale de l’océan II - Volume I & II

  • Author: UN, OLA
  • Publication date:
  • Page count: 1086
  • Language(s) in this book: French

Available Formats

PDF
$95.00
ISBN: 9789216040079

About the product

La deuxième Évaluation mondiale de l’océan est une évaluation globale et intégrée de l’état du milieu marin, qui vise à décrire les principales évolutions constatées depuis la première Évaluation mondiale intégrée du milieu marin (première Évaluation mondiale de l’océan) publiée en 2015 et à recenser les lacunes en ce qui concerne les connaissances et le renforcement des capacités. Fruit d’une collaboration entre des centaines d’experts de toutes les régions du monde, elle examine l’état du milieu marin à l’aune des trois piliers du développement durable (protection de l’environnement, développement économique, développement social). Elle étudie les facteurs de changement du milieu marin, les tendances en ce qui concerne l’état physique et chimique de l’océan, la biodiversité et la diversité des habitats, la santé humaine, les communautés côtières et les industries maritimes, les pressions qui s’exercent sur l’océan et leurs effets cumulatifs, ainsi que les évolutions dans l’aménagement de l’espace marin, les stratégies de gestion et la connaissance des bénéfices que l’humanité tire de l’océan. La deuxième Évaluation est l’aboutissement des travaux menés à l’occasion du deuxième cycle du Mécanisme de notification et d’évaluation systématiques à l’échelle mondiale de l’état du milieu marin, y compris les aspects socioéconomiques. Créé par l’Assemblée générale des Nations Unies, le Mécanisme offre le cadre mondial dans lequel l’état des océans du monde, actuel et prévisible, est régulièrement examiné sous ses aspects environnementaux, économiques et sociaux. Il vise à renforcer l’évaluation scientifique périodique de l’état du milieu marin afin d’améliorer les connaissances scientifiques sur la base desquelles sont élaborées les politiques et contribuer ainsi à la gestion durable des activités humaines qui influent sur l’océan.