You are here

Our Shop e-commerce site is currently experiencing technical difficulties. We are aware of the issue and working on a fix. Apologies for the inconvenience.

Etat de la migration dans le monde 2008

Gestion de la mobilité de la main d’œuvre dans une économie mondiale en mutation

  • Author: IOM
  • Publication date:
  • Page count: 598
  • Language(s) in this book: French

Available Formats

PDF
$40.00
ISBN: 9789213629895

About the product

La formulation d’approches réalistes de la gestion de la migration internationale représente un défi considérable pour la communauté, qui nécessitera à la fois du temps et des efforts ces prochaines années. Le problème tient en partie à la difficulté de parvenir à un consensus sur la nature fondamentale de la migration et de ses conséquences. Alors que la tendance actuelle, dont on se félicitera, consiste à reconnaître qu’elle peut avoir des effets bénéfiques, de nombreuses questions restent en suspens. Au milieu de toutes ces incertitudes, certains avis, qui méritent d’être approfondis, laissent entendre que contrairement à ce qui a pu être le cas dans le passé, la migration contemporaine est uniquement définie par les processus d’intégration économique et sociale collectivement connus sous le nom de mondialisation et liée à eux. L’argument est que volontairement ou non, ces évolutions sont largement responsables de la création d’un contexte sans précédent dans lequel la mobilité humaine cherche à s’exprimer à une échelle véritablement mondiale. Etat de la migration dans le monde 2008 aborde directement ce problème et tente d’identifier les options politiques qui pourraient contribuer à l’élaboration de vastes stratégies cohérentes permettant de faire mieux correspondre l’offre et la demande de travailleurs migrants de manière sûre, humaine et ordonnée. La partie A du rapport explore la nature et l’ampleur du besoin de telles stratégies par l’observation et l’analyse d’un vaste éventail de schémas migratoires contemporains liés à des motivations d’ordre économique, tandis que la partie B expose les solutions qu’il est possible d’envisager.